Le club



La génèse

Ancien bar à hôtesses au coeur de Pigalle, le 14 rue Frochot est devenu un des lieux emblématique de la culture musicale de pointe de la capitale. Re-designé intégralement par le studio Creative Sweatshop sous l’oeil attentif d’Inès Longevial (artiste parisienne) et Julien Drapier (DA du magazine WAD), l’isolé a ouvert ses portes en Septembre 2014 sous la direction de Guillaume Ledonche. Après deux années de loyaux services et de sets réalisés par les plus grands artistes de la scène underground (Sebastien Tellier, Teki Latex, Busy P, Paraone…) le témoin passe de main et une nouvelle histoire s’écrit. La nouvelle direction artistique décide de puiser ses inspirations dans cet héritage riche au passé luxurieux. La décoration minimaliste et la sophistication poussée à l’extrême de ce lieu intimiste caché derrière cette façade noire intrigante nous ont ouvert un parallèle évident avec la culture japonaise. Le club tire son nom du quartier le plus chaud, nocturne et sulfureux de Tokyo :  Kabukicho.

Kabukicho

La philosophie du Kabukicho : de la musique de qualité, des consommations à prix abordables et une atmosphère stylisée et tamisée à l’extrême. Tous les soirs des artistes DJ se relayent pour passer de la musique éclectique (Electro, House, Hip Hop, Disco, Pop, Rap…) dans un cadre intimiste invitant à la danse. Profitant d’un des meilleurs sound system du marché (Caisson de basse et 6 enceintes de chez HK pour un système de plus de 1200W), notre club offre une acoustique unique et une qualité d’écoute rarement atteinte pour un établissement à taille humaine. Au bar, whisky japonais, bière pression Asahi et cocktails au Saké accompagnent toutes les recettes classiques de boissons à un prix raisonnable. Estampes japonaises, photos dénudées de Nobuyoshi Araki, sculptures érotiques du Creative Sweatshop et entremêlement de 54 mètres de néons habillent cette micro discothèque de charme.

Le premier microclub de Paris

Hissant comme pavillon une pieuvre aux huit tentacules (animal érotique au Japon), le Kabukicho devient le premier établissement de micro-clubbing à Paris en offrant une ambiance festive et dansante dès vingt heures du mercredi au dimanche inclus. Inspiré du modèle de micro club londonien, notre établissement vous offre un exutoire au caractère affirmé dès le crépuscule. Pas de queue à la billetterie, aux vestiaires ou aux toilettes. L’entrée se fait gratuitement et sans ticket, les vestiaires sont assumés par 25 casiers à clés à un euro, et les toilettes sont chics et modernes pour une capacité intimiste de 150 personnes au sein du club. En cas d’affluence un second espace boudoir disposant d’un bar et de banquettes vous sera ouverte pour reposer vos jambes endolories et vous permettre de discuter dans un cadre de « speak easy » tout en profitant discrètement de la musique jouée par l’artiste de l’instant.